Eustace Families Association

Home DNA Project

 

Genealogy Who's Who?

Eustace Families Post

Eustace Families Association

Contacts

 

Ancestors & Family of

André Chapdelaine dit Larivière

André Chapdelaine dit Larivière

Birthdate:

September 10, 1664

Birthplace:

Plomb, Avranches, Normandie, France

Death:

Died October 4, 1740 in St Ours, Richelieu, Quebec, Canada

Place of Burial:

Saint-Ours, Quebec, Canada

Immediate Family:

Son of Julien Chapdelaine dit Douétils and Jeanne Reinne - LeMasson Husband of Marie-Anne Chevrefils; Marie-Anne Joly; Marie-Madeleine Chatel and Jeanne LeMasson Father of Louis Chapdelaine dit Larivière; Pierre Chapdelaine dit Larivière; Joesph Chapdelaine; Jean-Valérian Chapdelaine dit Larivière; Marie-Anne Chapdelaine-Lariviere; François-Marie Chapdelaine-Lariviere; Antoine-Francois Chapdelaine-Lariviere; François Marie Chapdelaine; Marie-Agathe Chapdelaine; Jean-Baptiste Chapdelaine; Séraphin-Augustin-Jean Chapdelaine; Marie-Louise Chapdelaine; André Chapdelaine-Lariviere; Marie-Josèphe Chapdelaine; François Chapdelaine-Lariviere; Marie-Geneviève Chapdelaine; Louis Chapdelaine; Marie-Anne-Reine Chapdelaine dite Larivière and Jean-Baptiste Chapdelaine

Occupation:

Soldat du Régiment de Carignan-Salières, Lieutenant, Capitaine

André Chapdelaine dit Larivière ne le 10 septembre 1664. L’église de Plomb, petit village situé près d’Avranches, à quelques kilomètres de la baie du mont Saint-Michel, en Normandie, est le lieu où Julien Chapdelaine, époux de Jeanne Le Masson, s’apprête à faire baptiser son fils, André. Le parrain, la marraine et les autres membres de l’assemblée sont loin de penser qu’un jour, le frêle nouveau-né deviendra l’ancêtre d’une importante lignée de descendants en cette contrée qui s’appelait alors la Nouvelle-France. Animé par l’esprit d’aventure et l’ambition, André fait donc la traversée de l’Atlantique vers le nouveau monde où nous le retrouvons sous le patronyme de Chapdelaine dit Larivière. Soldat de la compagnie de Saint-Ours, il s’établit dans cette seigneurie située sur les rives du Richelieu et voisine de celles de Saint-Denis, de Contrecoeur et de Sorel. Il y épouse en septembre 1691 Marie-Anne Chèvrefils. Celle-ci est la fille de François Chèvrefils dit Lalime, soldat de Carignan, et de Marie Lamy. C’est sur une terre de dix arpents de front sur trente arpents de profondeur, concédée le 10 octobre 1708 par le seigneur de Saint-Ours, qu’André et Marie-Anne s’enracinent pour élever leur famille; ils auront quatorze enfants. Lieutenant et capitaine de milice de même que marguillier de la paroisse en 1713, André est vraisemblablement un personnage respecté par son entourage.

Malheureusement, la fatalité frappe en 1719: Marie-Anne, son épouse, décède, laissant André seul pour élever leurs nombreux enfants. Celui-ci ne tarde guère à se remarier puisqu’il épouse Marie-Anne Joly en 1720. Gardons-nous de juger ces ancêtres qui n’hésitaient pas à convoler en justes noces après seulement quelques mois de veuvage. En ces temps difficiles, la présence de l’homme et celle de la femme étaient toutes les deux essentielles à la survie familiale. Deux autres enfants naissent à la suite de cette seconde union. Voilà une belle descendance, que ces seize enfants! Un des fils d’André et de Marie-Anne Chèvrefils, Jean-Valérien Chapdelaine, suit les traces paternelles en étant capitaine de milice à partir de 1755 jusqu’à au moins 1771. De plus, il est l’un des syndics élus pour la construction de l’église de Petit-Saint-Ours entre 1752 et 1755.

Des seize enfants d’André Chapdelaine issus de ses deux mariages, il est à noter que ceux-ci atteignent tous l’âge adulte, et que, d’après les registres, un seul décède célibataire, les autres laissant tous à leur tour une progéniture dont les membres masculins seront, au fil des différentes générations, souvent engagés à différents niveaux dans la vie militaire de leur pays. Au cours des siècles, le village de Saint-Ours, bastion d’origine des Chapdelaine dit Larivière, a vu passer, s’établir et se disperser de nombreuses familles dont les noms nous sont familiers. Citons les Herpin dit Poitevin, les Meunier dit Lapierre, les Baulniers dit La Perle, les Bérard, les Martin, les Labossière, les Ledoux, les Charbonneau, les Plouf, les Dupré, les Lamoureux, les Leblanc et plusieurs autres. Saint-Ours, village pittoresque baigné par le Richelieu dont le cours semble avoir arrêté le temps, a gardé son charme d’antan. Son manoir, propriété privée séparée de la route par un parc boisé, nous livre sa beauté à partir du petit traversier qui nous emmène sur l’autre rive du Richelieu. Saint-Ours, par sa proximité avec Saint-Marc et Saint-Denis-sur-le-Richelieu, a bien entendu vu de ses fils combattre dans le camp des patriotes, tout comme de nombreux Eustachois de la même époque. Et dans un certain sens, malgré les kilomètres qui nous séparent, l’histoire nous réunit de même que les descendants de ces familles qui y ont laissé leurs traces. Ginette Charbonneau, SGSE

Ronald & Margaret Eustice at Cashel, County Longford, Ireland in 2007

Eustice Donelan Perron Remillard
McAndrews Jordan Fox Klein

 

These pages Ronald Eustice, 2015

Links

 

Eustace Family History Homepage

Eustice Family Ireland

John Eustice

Associates

Ronald & Margaret (McAndrews) Eustice

James Eustace Park Lodge Stables